Compte Rendu Réunion CCUES du 18 Fevrier :

Publié le par pse-gsk-2010.over-blog.fr

CCUES le 18 février : début de la réunion finale

 

Principe de positionnement de la visite médicale : nous avons analysé le nombre de DM qui seraient positionnés à 50 km et plus avec le nombre de CAA potentiel (ils pourraient libérer un poste). Les DM hors secteur seront alors prioritaires pour revenir sur leur secteur.

 

Plan de transition et démarrage de la nouvelle organisation :

du 23 février et 8 mars : information des collaborateurs de façon générale sur l’organisation future et sur le calendrier des entretiens individuels

à partir du 3 mars : disponibilité sur l’intranet des outils de simulation des indemnités prévues dans ce PSE

à partir du 8 mars : intégralité du PSE sur l’intranet

du 8 mars au 16 mars : communication détaillée de l’organisation vers les collaborateurs

du 9 au 11 mars : entretiens individuels Siège et DR (poste confirmé, poste supprimé,…)

16 Mars : entretiens individuels par DOP pour la VM

le 8 avril : fin des nominations des Directeurs Inter Régions (DIR) puis positionnement des DR

CAA : après délivrance des différents avis, un courrier sera envoyé à tous les salariés de 55 ans et plus au 31/12/2010, courrier informatif expliquant qu’ils sont éligibles à la CAA, donnant un exemple de simulation et indiquant qu’un outil est disponible sur l’intranet.

 

Système transitoire des primes :

C2 (juin à août) : moyenne mensuelle de C2-2009 + C3-2009 + C1-2010 multiplié par 3 mois et indexé avec R/O.

 

Système futur des primes : projet en cours d’étude, puis présentation CE Marly

 

Bilan des départs différés :

Vos élus ont obtenu, à défaut de sauver plus d’emplois, de différer le départ de 18 salariés.

 

L’emploi :

vos élus ont fait beaucoup de propositions très argumentées pour sauver des emplois au service publicité, à la DASEP, dans les RH des sites de Mayenne et de NDB. La Direction a refusé toutes nos propositions. Vous lirez dans l’avis et les PV tous les efforts déployés.

Principe de positionnement des attachés de recherche clinique : nous avons remis le couvert afin de minimiser (encore plus) les impacts.

 

Rendez-vous sur ce blog pour la suite demain.

Vos Elus

Commenter cet article

la vie est belle 20/02/2010 00:41


Nous sommes heureux de constater qu'il n'y est qu'un seul point de discussion sur lequel les élus étaient en désaccord avec la direction et il est vrai qu'apparemment (le rapport d'expert semble le
montrer )cela ne justifiait pas de mobilisation générale.Je ne suis cependant pas certain que la seule moblisation qu'il y est eu (un lointain souvenir du 19 novembre)est été impulsée par nos
élus.Bien cordialement.


pse-gsk-2010.over-blog.fr 20/02/2010 09:42


Le raccourci est aisé, il faut en convenir, lorsqu'on ne regarde que ce que l'on veut voir. la phrase aurait dû etre : nous n'avons pas pu trouver de compromis sur ce point. Mais on aurait alors
parlé de compromission des IRP.
Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage.


GéSiKa 19/02/2010 17:01


A la lecture des différents commentaires on s'aperçoit que tout le monde cherche à défendre son cas estimant que tel ou tel critère est plus important qu' un autre .
Je respecte au plus au point le travail de nos élus qui sont devant une problématique énorme .
Il ne s'agit pas de remettre en cause aujourd'hui ce qu'ils ont négocié et qui est énorme . N'oublions pas qu'ils n'ont qu'un role consultatif . La critique est aisée , l'art est difficile
.....
Bravo à vous et sachez que la trés grande majorité des salariés vous suivent et vous font confiance . Bon courage pour la dernière ligne droite .


vm 19/02/2010 16:51


SANCTION DU NON RESPECT DES CRITERES D'ORDRE...

En cas de contestation,l'employeur doit apporter tous les éléments objectifs sur lesquels il s'est appuyé pour arrêter son choix.
L'employeur doit donc justifier de l'exacte application des critères, par catégorie d'emploi concernés, et par conséquent, du classement de son personnel au regard de ces critères


Les Elus 19/02/2010 11:02


Bonjour Martine,
La direction a refusé toutes les propositions sur 1 seul point de discussion, pas sur l'ensemble des points, et une mobilisation générale n'est pas adaptée dans ce cas.
Le calendrier social répond à des règles de gestion "de droit" que les Élus et la Direction se doivent de respecter. Les vacances scolaires ne sont pas des éléments de nature à empêcher les
négociations.
HG et son équipe ont fait prendre eux mêmes 2 mois de retard sur un processus normal, et les Élus pensent d'abord aux salariés, et l'on sait que tendre le dos durant 1 an est délétère pour la santé
de ceux qui attendent les conclusions d'un plan.
Les Élus ont bataillé ferme pour éviter aux DM qui avaient déjà subi la réorg d'Avril, d'être de nouveau redistribués sur la carte de France sans égard pour leur vie familiale. C'est pourquoi ils
ont mis en avant le fait d'organiser les équipes de manière à laisser les DM sur leur aire thérapeutique et sur leur secteur autant que faire se peut, mais pas dans 100% des cas, ce qui était
impossible. Tous les cas ne peuvent être pris en compte et l'intérêt du plus grand nombre prime toujours sur les cas particuliers, même si nous y sommes toujours très sensibles, par connaissance.
C'est, hélas, une dure réalité à laquelle aucun syndicat n'a pu apporter une réponse satisfaisante jusqu'à présent.
Le plan est traité au niveau national et la gestion des postes libérés par les départs volontaires et les CAA vous sera expliquée très bientôt.


people 19/02/2010 08:22


Merci à tous les elus pour le travail que vous avez réalisé .